Comment optimiser l’éclairage de ma cuisine ?

Il arrive souvent que l’on passe plus de temps dans sa cuisine que dans son salon. On y cuisine, on y mange, les enfants y font parfois leurs devoirs, on y reçoit amis et voisins. Comment optimiser sa lumière lorsque l’on prépare les repas ? Comment bien éclairer le coin repas ? Voici quelques conseils.

Bien voir pour bien cuisiner

Vous vous êtes offert une cuisine équipée, ou vous envisagez de le faire ? Cela change le quotidien : tout est si simple lorsque l’on dispose de rangements adaptés, de plans de travail fonctionnels, et d’un agencement bien pensé. N’en restez pas là, et soignez aussi votre éclairage. Pour laver et couper les aliments, les cuire, vous avez besoin d’une lumière franche… Vous pouvez l’obtenir en choisissant des bandeaux lumineux, ou encore des réglettes fluorescentes, à installer aux endroits stratégiques.

Pensez aussi aux spots LED. Côté cuisson, les hottes aspirantes possèdent des éclairages. S’ils ne suffisent pas, on peut les compléter par des spots qui s’orientent en direction de la plaque de cuisson. Au-dessus du plan de travail, fixez des ampoules avec un IRC (indice rendu des couleurs) proche de 100 : vous obtiendrez ainsi une lumière blanche et régulière.

Quel éclairage pour le coin repas

Une bonne idée pour éclairer la table où vous mangez est une suspension qui se monte ou se descend à volonté. En position haute, elle sera utile à l’ensemble de la pièce. En position basse, la lumière se concentrera autour de la table. Un lustre en pièce maîtresse peut être du meilleur effet, de même qu’un globe. Vous avez opté pour une cuisine avec bar intégré ? C’est un coin repas supplémentaire bien pratique et convivial, qui sépare les espaces en les laissant ouverts.

Votre magasin de cuisine à Toulon comme ailleurs peut vous aider à choisir celui qui s’intègre le mieux à votre pièce. Au-dessus d’un comptoir, des lampes suspendues ou bien encore des réglettes sont du meilleur effet. Des spots sont également bien pratiques. Ils peuvent être fixés sur un câble tendu. Un variateur de lumière est pratique pour moduler l’intensité et créer une atmosphère tantôt très lumineuse, tantôt plus feutrée.

Conseils supplémentaires pour l’éclairage général de la cuisine

L’éclairage général doit être suffisamment puissant, sans être éblouissant. Il doit aussi permettre d’éviter les zones d’ombre. S’il en reste, n’hésitez pas à ajouter des petits éclairages d’appoint. À éviter à tout prix : un néon unique, des luminaires en papier ou en tissu, qui ne feront pas bon ménage avec les dépôts de graisse.

En suivant ces conseils, vous bénéficierez d’une cuisine équipée bien éclairée. L’éclairage de la cuisine est particulièrement important. Pièce la plus dangereuse de la maison, la cuisine vous demande une vigilance toute particulière, qui ne peut être respectée si la luminosité est trop faible.